c’est fini ….

juillet 26, 2018 2 Par lachenille

Ça y est le dernier jour est passé , cette dernière semaine sera passé à une vitesse folle !

Ce moment que j’attendais depuis tellement de temps ; je n’en pouvais plus …
Depuis si longtemps  je pensais à ce jour ou je pourrais de nouveau respirer et tout compte fait  j’ai l’impression d’avoir survolé ces quelques semaines ces quelques jours jours tant ils sont vite passés !

J’écris cet article à chaud et je me sens bizarre , je suis remplis de tas d’émotions en même temps : la joie la colère et la tristesse , je me sens mélancolique à la fois soulagé mais avec un brin de nostalgie.
C’est assez étrange d’avoir dit au revoir à des personnes que j’ai côtoyer quelques jours par semaine , comme si ça allait me manquer de ne plus les voir car elles font parties de mon quotidien et qu’à force de les côtoyer c’est comme si je les connaissaient depuis longtemps. De leur en parler et d’avoir du soutien de la compassion de leur part sans que je m’y attende, de me sentir comprise dans mon choix et dans les raisons qui m’y ont poussées . Et puis il y a ces personnes à qui je n’ai même pas envie de dire au revoir , qui ne sont même pas au courant de mon départ ou bien qui s’en fiche complètement , il n’y a qu’une chose à dire bon débarras !

Et il y a ma gentille collègue , celle avec qui je bossais tous les soirs ou presque , celles avec qui on s’arrangeaient pour arriver aux même horaires pour papoter un peu avant , pour partir ensemble , mais heureusement que nous allons tout faire pour rester en contact , ça fait partie des belles rencontres que nous offre le monde du travail <3

 

godbye

Aujourd’hui vous l’aurez peut-être compris c’était mon dernier jour de boulot avec l’entreprise pour laquelle je bossais le soir . J’ai enfin pris la decision de démissionner.

2 ans, j’y aurai passé quand même 2 années ! avec des hauts et des bas , avec des supers collègues et d’autres un peu bizarre lol ,

Ce boulot au départ j’en étais contente , je trouvais cela pratique de pouvoir aller bosser pendant que mamour gérait les pioupious mais cette bonne humeur s’est vite estompée pour se transformer en contrainte , au point d’y aller à reculons . Des tas et des tas de raisons cumulés les unes aux autres font un tout compliqué à expliquer , mais un tout qui me faisait me sentir mal , même si en apparence j’ai toujours fait en sorte de le cacher.

Et puis un jour il y a eu cette sonnette d’alarme qui a retenti plus fort que d’habitude , cette petite voix qui m’a dit là « il va falloir stopper ou ça va mal se passer ! très mal se passer ! »   les nerfs à vifs , le moral et le physique abîmé usé par l’épuisement la lassitude .. ou-vais je comme ça ? quel avenir pour moi ?

Et quand le moment de prendre une decision arrive , que  faire ? fallait t’il que je continue d’avancer dans le brouillard au point de me perdre et de finir mal ?
J’ai écouter mon coeur , mon corps , ce n’était plus possible il fallait que cela s’arrête et vite !  j’ai su enfin dire STOP ! on verra ou cela me mènera mais mon intuition me dit que ça ne peut être que vers du positive tant que je m’en donne les moyens je peux réussir , du boulot j’en trouverais ! comme on dit quand on veut on peut  !

Et le plus important être plus présente pour mes pioupious …

ps : ( bon rassurez-vous je ne suis pas complètement au chômage j’ai un autre travail tout de même 😉 )